Monsieur le ministre, le Canada doit Arrêter pour la planète !

À l’honorable Steven Guilbeault,
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Notre planète souffre. Les systèmes naturels sont bousculés, les espèces végétales sont vulnérables, trop d’animaux sont en danger d’extinction et les humains (surtout dans les communautés du Nord et du Sud) perdent leur vie et leurs moyens de subsistance enraison de la dégradation de l’environnement et des catastrophes naturelles. Des écosystèmes entiers, des communautés et des nations luttent pour leur survie.

La crise climatique mondiale est enracinée dans les mêmes systèmes coloniaux et les structures d’exploitation et de racisme qui ontfaçonné l’histoire du Canada et qui continuent de nuire aux peuples autochtones aujourd’hui. Pour avancer constructivement, nous devons donner la priorité à l’autonomie des Autochtones, transformer nos structures économiques et sociales et créer un espace pour les voix de ceux qui ont été traditionnellement marginalisés, et qui continuent d’être particulièrement vulnérables à la crise climatique.

Pendant la période du Carême, J’arrête pour la planète ! en prenant des mesures pour réduire mes émissions de gaz àeffet de serre personnelles. Reconnaissant que le respect des droits des Autochtones est au cœur de la réalisation de la justiceclimatique, je m’engage également à apprendre à connaître les communautés autochtones sur le territoire traditionnel desquelles je vis, travaille et joue, et à établir des relations avec elles.

Mais l’action personnelle ne suffit pas.

Il est essentiel que le nouveau plan climatique du Canada comprenne des mesures suffisantes pour respecter et dépasser nosengagements en matière de réduction des émissions, tout en favorisant – comme le mentionne votre lettre de mandat – l’équité, la résilience et la réconciliation avec les peuples autochtones.

Au cours des dernières années, le gouvernement du Canada a pris des mesures importantes pour respecter les droits des Autochtones, réduire les émissions et s’attaquer efficacement à la crise climatique. Vous vous êtes également engagé à mettre fin aux subventions de secteur des combustibles fossiles d’ici 2023. Pourtant, nous sommes loin d’atteindre les objectifs de température de l’Accord de Paris.

Monsieur le ministre, le Canada doit Arrêter pour la planète !

Allez-vous donner suite aux engagements existants en matière d’action climatique et légiférer sur une transition juste, afin de démonter les systèmes d’oppression et d’inégalité en mettant l’accent sur les droits des Autochtones, et ainsi favoriserl’équité et l’inclusion tout en créant de bons emplois verts et sûrs ?

Pour l’amour de la Création,

"(Requis)" indicates required fields

Prénom et Nom(Requis)
(Consultez: Native Land)
(Consultez: noscommunes.ca)

cc. : Ministre Chrystia Freeland, Finances
Ministre Jonathan Wilkinson, Ressources naturelles
Ministre Marc Miller, Relations Couronne-Autochtones
Mon député: (complété sur la base des informations fournies ci-dessus)

Arrête pour la planète ! est une campagne de Citoyens pour la politique juste (CPJ). CPJ est un fier membre de l'initiative confessionnelle pour la justice climatique, Pour l'amour de la Création (PAC).  Nous remercions PAC pour sa collaboration. Nous remercions également les membres de notre comité consultatif sur la justice climatique, dont les idées et l'expérience ont été déterminantes dans l'élaboration de cette campagne. Toutes les lettres soumises seront remises aux ministres Guilbeault, Freeland, Wilkinson et Miller, ainsi qu'au député du signataire.
Share via
Copy link